La bourse aux plantes, un bourgeon voué à fleurir?

Bourse aux plantes et graines du 1er mai

Voici un beau retour de la bourse aux plantes et graines du 1er mai. Voici les mots de son initiateur, merci à lui :

Il nous arrive parfois de croiser un voisin qui nous propose un plant de tomate bio, voire nous-mêmes proposer un Bambou qui prolifère trop dans le jardin et qu’on ne sait que faire.

L’idée est sympa et conviviale, mais on remarque que l’offre et la demande sont très limitées.

Alors pourquoi ne pas ouvrir cela à l’ensemble d’un quartier pour créer du lien social entre les gens, mais aussi améliorer la biodiversité de nos jardins artificiels. C’est ce qui a été fait le 1er mai sur l’ile de la Dérivation, un site excellent pour lancer une telle expérimentation…

Ainsi une organisation simple est née : trouver une date et un lieu (Pelouse, rue…), inviter des associations sympas à venir. Tout le monde communique et on croise les doigts pour que quelques personnes viennent participer durant une durée de 2 heures.

A noter que ce type d’événement ne coûte rien à la commune et on pourrait même rêver à imaginer que le service de jardinerie de Carrières sous Poissy organise également une bourse pour recycler leur stock ou tout simplement éviter de jeter à la poubelle leurs restes.

La Bourse a fonctionné avec 3 possibilités d’échanges.

  • Je donne : Il n’y aura donc pas de réciprocité
  • Je troque : Il y a une réciprocité entre les gens.
  • J’échange avec l’épi (Monnaie Locale du SEL) : Il y aura une réciprocité différée dans le temps.

Côté Météo, on imagine qu’il faut un temps ensoleillé pour fonctionner, pas du tout ! Plusieurs dizaines de personnes sont venues sous la pluie !

Les associations, les gens se sont débrouillés pour se couvrir… on est même libre de pas venir car cela se débrouille tout seul. Nous avons même observé un pic d’euphorie entre les gens tellement les enjeux étaient importants à l’échelle de la Bourse.

Bravo aux associations et aux participants d’avoir créé par eux-mêmes cet évènement convivial.

Maintenant que l’île est de nouveau au calme, nous pouvons retourner rêver à imaginer que d’autres quartiers dans Carrières-sous-Poissy organisent une bourse aux plantes, que les gens se recroisent et parlent de plantes, graines, composteur, broyat, jardin, écologie, bien être…